Le smoking, le « must have » des grands soirs

must haveChaque année, ils sont des centaines à monter les marches du Festival de Cannes, à franchir les portes des casinos, à être invités dans les soirées de gala... Les smokings sont aujourd’hui considérés comme des pièces maitresses du vestiaire masculin. Tenue de soirée sobre et discrète, le smoking se doit d’être d’une neutralité absolue pour mieux s’effacer devant la robe de soirée qu’il accompagne. On dit de lui qu’il est le miroir de la beauté féminine.

Ne négligez pas l’accessoire : chemises de cérémonie, ceintures de smoking, nœuds papillon, bouton de manchette, chaussures sont en vente sur notre e-shop accessoires.

Le smoking, une des pièces majeures de la garde robe masculine, voit le jour en Angleterre dans les années 1850. On le porte exclusivement dans les fumoirs où les hommes se retirent pour fumer à l’abri des regards de ces dames. Les gentlemen s’isolent le temps d’un cigare, revêtus d’un smoking, tenue décontractée, pour éviter de laisser échapper de la cendre incandescente sur leurs vêtements. Une fois la pause cigare terminée, on retire la veste de smoking au profit d’une veste propre et sans odeur.

C’est James Potter qui a été le premier à faire traverser l’atlantique au smoking britannique sur les conseils avisés du Prince de Galle. En 1886, l’américain féru de mode en a assez de la traditionnelle queue-de-pie. Il se met à porter dans son village de Tuxedo Park le smoking et démocratise ainsi son usage aux Etats-Unis. Outre atlantique, on parle depuis de « tuxedo » et non de « smoking ».

 Le smoking ne se porte qu’en soirée. Il est strictement réservé aux événements nocturnes (gala, casino, diner conventionnel, etc.). Le porter avant le coucher du soleil est, selon la bienséance, considéré comme inconvenant.

smoking regles imposeesBien porter un smoking, c’est avant tout faire preuve de sobriété en se pliant à la lettre aux règles imposées par la tenue.

Droite ou croisée, la veste de smoking munie d’un col châle ou d’un col cranté, présente des revers en pointe rehaussés de soie. Elle est de couleur noire ou bleu foncé, le blanc étant généralement réservé aux soirées de pleine air ou aux croisières. La coupe est le plus souvent cintrée, sans fente à l’arrière et les boutons recouverts.

La couleur du pantalon s’accorde avec celle de la veste à l’exception de la veste blanche qui sera accompagnée d’un pantalon noir ou bleu mais en aucun cas blanc. On distingue le pantalon de smoking au galon de satin qui dissimule sa couture extérieure.

 

Les accessoires

Chemise blanche de rigueur mais pas n’importe laquelle !

Le col : il sera cassé pour un look sophistiqué et élégant ou cuteaway pour un look moins formel

Les boutons : Ils ne se voient pas grâce à la gorge cachée ou encore dans de rares occasions au plastron.

Les poignets sont mousquetaires agrémentés d’élégants boutons de manchette

Nœud papillon : noir ou blanc sinon rien !

Et si vous voulez un look plus abouti, vous pourrez porter une ceinture de smoking, une pochette de soie, des chaussures noires brillantes ou vernies avec une fine semelle en cuir.

 

Le smoking femme

smoking femme

C’est au cours de défilé automne hiver 1966/67 qu’Yves saint Laurent réalise un coup de maitre. Alors qu’il est encore impensable de voir une femme porter un pantalon en soirée, il revisite le traditionnel smoking masculin en bousculant les codes du vestiaire féminin ! Agrémenté d’une haute ceinture de satin noir, d’une chemise d’organdi blanche et d’une sorte de lavallière noire, il crée le célèbre « complet smoking ».

 

 

 

 

Les deux Oursons - Look book

smoking look book

 

Ne négligez pas l’accessoire : chemises de cérémonie, ceintures de smoking, nœuds papillon, bouton de manchette, chaussures sont en vente sur notre e-shop accessoires.

Sources documentaires : L’éternel masculin, Bernhard Roetel